La création d’emploi

Le président Barack Obama a présenté jeudi soir un plan de création d’emploi de 447 milliards de dollars destiné à donner un «choc électrique» à l’économie américaine. Been there, done that ! Le jour de la marmotte ! Je me disais justement que ce serait niaiseux d’avoir travaillé si fort à relever le plafond de la dette sans travailler par la suite à l’atteindre de nouveau !

 J’aime bien cet exemple que j’ai lu sur FB : Disons que le gouvernement veut stimuler l’économie dans une région en particulier. Il va donc élaborer un plan pour créer de l’emploi dans cette région. Le plan consistera à creuser un immense trou. S’il veut créer plus d’emploi, il ne fournira pas de machinerie, les employés vont creuser avec des pelles et des brouettes. Une fois le trou creusé, les employés procèderont à le remplir avec les mêmes outils. Par la suite, la région reviendra au point de départ mais, durant un certain temps, des emplois auront été créés et le projet aura généré des retombées économiques dans cette région. Les politiciens pourront se péter les bretelles en déblatérant qu’ils ont stimulé l’économie de cette région avec leur modèle de justice sociale et de juste répartition de la richesse. Le peuple sera enfin heureux et ils voteront pour eux aux prochaines élections. Un plan pour stimuler l’économie peut sembler constructif mais en réalité, il ne sert qu’à définir à quel moment dans le temps et dans quel secteur, votre argent sera dépensé.

 Le gouvernement ne peut créer la richesse, il la redistribue. Il déshabille Pierre pour habiller Paul. Quand il améliore la situation de l’un, c’est nécessairement au détriment de l’autre. Quand il dépense au-delà de la capacité de ses citoyens, c’est au détriment de tous! Quand il s’endette à outrance, s’est au détriment des futures générations.

Soyez sympa! Partagez!