L’hypocrisie de Jean Allaire

 Par Philippe David.

« Il faut avoir la lucidité de reconnaître le moment où un parti atteint le crépuscule de son existence et faire les gestes nécessaires pour que tout le travail fait depuis près de deux décennies ne s’évapore pas en fumée. » — Jean Allaire

C’est ce que Jean Allaire affirme, alors qu’il cherche non seulement à tuer le parti qu’il a fondé, mais aussi toutes les idées qui ont fait son succès et essaie de se sauver avec les meubles et le compte de banque, laissant les militants nus sur le perron.

Il ne faut pas mâcher ses mots. Ce que Me Allaire et ses comparses essaient de faire, c’est de littéralement « voler » les militants de leur parti en le sabordant en faveur de la CAQ. Il n’était pas suffisant à M. Allaire, M. Lévesque et M. Deltell de simplement quitter leur parti et de prendre leur carte de membre de la CAQ, ils leur fallait à tout prix apporter les actifs de l’ADQ avec eux et au diable ceux qui y ont mis leur corp et âme. Mais ils ont sous-estimé la résistance des militants et ils paniquent maintenant.

Me Allaire parle du crépuscule de son parti alors qu’avant que cette histoire de fusion commence, sa popularité était passée de 6% (après la tragi-comique course à la chefferie) à 18%! Par la suite, afin de plaire à François Legault et tenter de réduire le canyon idéologique entre l’ADQ et la CAQ, Me Allaire a tenté de torpiller les résolutions proposées par la commission politique à Trois-Rivières et ont allègrement fait circuler les rumeurs de fusion. Voyez-vous l’ADQ est loin d’avoir atteint le crépuscule comme véhicule d’idées, elle est seulement minée de l’intérieur par des hypocrites.

Me Allaire essaie de vous faire croire que l’ADQ et la CAQ se rejoignent dans les idées. Je vous inviterais à consulter cette présentation d’Adrien Pouliot. Oui oui. Celle que Joanne Marcotte a converti en PDF et que les fusionnistes ont brandi comme la preuve d’un sombre complot de prise de contrôle de l’ADQ par des fanatiques libertariens, alors même qu’ils aident François Legault à commettre une prise de contrôle hostile de leur parti. Il faut le faire, avouez-le!

Cette présentation, disais-je, démontre plutôt bien que les affirmations de Jean Allaire sont fausses. Il existe bel et bien un fossé idéologique important entre les deux partis. Mais Me Allaire n’est pas intéressé par les idéologies, il est intéressé par le pouvoir et il veut y parvenir en aidant François Legault en lui faisant cadeau du budget de $780 000 par an que l’ADQ reçoit du DGEQ, d’une aile parlementaire et même la possibilité d’être reconnu comme parti officiel à l’Assemblée Nationale. Bref, il veut le beurre, l’argent du beurre et le cul de la fermière! C’est d’ailleurs pour ça qu’il est capable du même souffle de mettre en garde contre les soi-disant « dérives de la droite », tout en invitant les membre de l’ADQ qui sont de droite à venir essayer de faire avancer leurs idées au sein de la CAQ! Allô! Quelles sont les chances de faire avancer des idées de droite dans un parti où les éminences grises vous mettent en garde contre les soit-disant dérives de ces idées! Vous nous prenez pour des cons ou quoi?

Membres de l’ADQ, je vous implore d’user de bon sens. La démocratie au Québec se portera beaucoup mieux s’il y a un véhicule politique pour les idées de droite. L’ADQ est le meilleur véhicule pour ces idées, alors que les dirigeants de la CAQ ne cherchent même pas à occuper cet espace du marché politique. Y a-t-il suffisamment de clientèle du côté droit de l’échiquier politique pour se faire porter au pouvoir au Québec? C’est discutable, je vous l’accorde, mais l’ADQ n’a jamais été si populaire que lorsqu’elle avançait des solutions de droite et elle n’est jamais descendu plus bas en enfer que lorsqu’elle a trahi son électorat de droite. À vous d’en tirer vos conclusions. Ce parti peut encore être rebâti sur des fondations plus solides et continuer le travail qu’elle avait commencé à faire: servir l’électorat de droite. Si le pouvoir vous importe plus que l’idéologie et que vous préférez répondre au chant des sirènes des sondages, déchirez votre carte, inscrivez-vous à la CAQ et votez contre la fusion ou ne votez pas du tout et laissez aux autres militants qui croient encore à l’ADQ la possibilité de continuer leur travail. Si la CAQ est si géniale que ça, vous n’avez absolument rien à perdre. Si par contre, vous croyez encore à l’ADQ, empressez vous de retourner votre bulletin de vote avec une croix sur le « non ».

Et surtout, montrez à MM. Allaire, Legault, Deltell, Lévesque, Thibault et cie. que le parti ne leur appartient pas et qu’ils ne peuvent pas en disposer comme bon leur semble pour leur propre bénéfice. Montrez-leur que l’esprit de démocratie est bel et bien vivant dans le coeur des adéquistes, même si vos dirigeants ne l’ont plus. Montrez-leur qu’ils ne peuvent pas vous voler votre parti.

Soyez sympa! Partagez!

7 réflexions au sujet de « L’hypocrisie de Jean Allaire »

  1. Très Bon Philippe David. Tu as raison, l’ADQ devrait continuer d’exister car c’est le seul parti de droite au Québec. La CAQ n’est pas de droite, Jean Allaire veut juste participer au pouvoir, c’est un opportuniste.

  2. Je n’ai jamais fait confiance en M. Allaire. Lorsque je l’ai rencontré, je lui avais souligné que lorsqu’il avait présenté sa grande liste de pouvoirs qu’il demandait d’Ottawa, il nous avait fait peur et avait détourné beaucoup de gens complètement contre L’ADQ. Il avait l’air tout ‘surpris’…J’ai trouvé sa réaction un peu bizarre. Pourrait il être aussi naif de penser que cette idée de tout vouloir les pouvoirs ne passerait pas dans la tête des gens fédéralistes car çela faisait genre séparatistes hypocrites.

    Voilà quelques mois, le parti s’était déclaré fédéraliste, je me suis dis, étant tellement découragée avec Charest, que les temps avaient changé et que je m’enlignerais vers l’ADQ en espérant qu’il n’aurait pas de liste cette fois. Le Québec a assez bousillé les pouvoirs qu’on lui a donné, merci.

    Dernièrement, la scène était super propice pour que l’ADQ se lève debout et attire l’attention avec des bonnes strategies et des plans clairs, pour reprendre un momentum et regagner la faveur d’une grande majorité de la population, car tout allait vraiment vraiment mal avec le BQ, PLQ et le PQ…. Quelle opportunité pour l’ADQ de briller, de se faire valoir… Mais alors, quel désappointement de les voir complètement absents de la scène politique. Quel stupidité incroyable. Sûrement j’imagine que M. Allaire préparait, dans les coulisses, le coup de Judas et…malheureusement Deltell a mollement suivi!

    Le coup irréfléchi inconçevable que ces hommes à fait très mal aux membres de l’ADQ et n’est pas pardonnable. Ils ne mérite aucun respect. Même si les choses ne vont pas bien avec le COQ, ils ne devraient pas esperer de revenir sur leur pas. Finito la comedia!

  3. Quel bonheur de vous lire! C’est exactement ce que tous le monde pense à l’interne. Vous avez résumé dans votre billet ce que nous pensons tous de nos faux cul! Je me souviens de la fameuse phrase célèbre de SIMON PIERRE DIAMOND qui va le suivre toute sa vie!

    La voici: Y’EN A QUI FONT LE TROTTOIR POUR MOINS QUE ÇA!

Les commentaires sont fermés.