La chute de la CAQ va se poursuivre

Par Simon Leduc

Depuis qu’elle est devenue officiellement un parti politique, la CAQ est victime de ses nombreuses contradictions. François Legault est incapable d’imposer une discipline et sa vision à son groupe parlementaire. Les divergences règnent en maître dans l’équipe caquiste. Le parti de Legault ne parle pas d’une même voie dans les deux dossiers suivants : les frais de scolarité et l’environnement.

Tout d’abord, François Legault a clairement affirmé que son parti est pour l’augmentation des frais de scolarité. En tout cas, François Rebello ne semble pas être d’accord avec son chef. Sur sa page Facebook, il y avait une photo où on pouvait le voir porter fièrement le symbole (un carré rouge) des groupes étudiants qui s’opposent farouchement à la hausse des droits de scolarité. Les stratèges de la CAQ ont rapidement demandé à son député de retirer cette photo mais le mal est fait. Quelle est la véritable position de la Coalition sur cette question délicate? Ce n’est vraiment clair et l’électorat doit être mêlé en maudit.

Ensuite, M. Rebello affirme que la CAQ désire combattre la pollution en limitant le nombre de voitures des ménages. Le député caquiste affirme que chaque famille devrait avoir seulement une seule voiture afin de diminuer la pollution. Est-ce que la CAQ a décidé de courtiser l’électorat écologiste du Plateau? Sa clientèle cible ne devrait pas être le 450 et la région de Québec? Cette mesure ne va pas plaire aux banlieusards qui ont besoin de deux voitures par famille pour se rendre au travail. Est-ce que le chef acquiesce à la proposition verte de son ami? On n’en sait rien.

La Coalition avenir Québec nage dans une mer de contradictions. Il n’y a pas de cohésion au sein du caucus caquiste. Un député dit une chose une journée et un autre affirme le contraire le lendemain. L’ancien député de Rousseau a rassemblé des personnes qui n’ont rien en commun. Les électeurs québécois ne savent pas où la Coalition s’en va. Legault n’est pas capable de s’occuper de sa petite équipe. Sera-t-il en mesure de bien diriger la province? La chute de la CAQ dans les sondages ne fait que commencer. Elle n’a pas de base électorale solide et son équipe diverge d’opinion sur une tonne de questions. Ces deux éléments vont faire mal à ce jeune parti politique. La chute de la CAQ était prévisible et elle est devenue une réalité.

Lien pertinent : La chute prévisible de la CAQ : http://www.contrepoids.com/2012/01/20/la-chute-previsible-de-la-caq/

Soyez sympa! Partagez!

5 réflexions au sujet de « La chute de la CAQ va se poursuivre »

  1. Mauvais commencement, mauvaise fin! C’est gênant tout cette bouillie politique au Québec. When are we going to wake up….Charest will start to look attractive if things keep going. Oh Lord have mercy!

  2. Ca sent la mauvaise foi à plein nez ici:

    1. Le carre rouge ca date du printemps passe. Depuis, Rebello clairement dit qu’il se ralliais à la position de la caq.

    2. Rebello n’a jamais dit qu’on voulait forcer les gens a avoir une seule voiture. Il a juste dit qu’on souhaitait que le transport en commun s’améliore au point de plus avoir besoin d’une deuxième auto.

    1. M. Bouchard,

      Concernant votre premier point, la photo de Rebello date peut-être du printemps dernier mais elle était encore présente sur sa page facebook. Quand celui-ci a joint les rangs de la CAQ, il aurait dû la retirer afin de respecter la position de son parti.

      De plus, concernant la politique d’une voiture/une famille. J’affirme que cette mesure ne va pas séduire la clientèle cible de la CAQ qui est le 450 et la région de Québec. Cette idée va plaire à la gauche écologiste du Plateau mais je ne pense pas que Legault peut aller chercher de nouveaux appuis sur ce territoire.

      La CAQ est mal organisé et elle présente des idées qui vont lui faire perdre des votes.

  3. désolé Mr Legault mais vous allé perdre beaucoup de votes ci vous ne reprené pas le partie en main et avoir ( une ligne de partie)qui soit coérant merci

  4. La CAQ.Wow !Quelle belle bande d’opportunistes.Moi le vrai changement passerait par un pays souverain et libre de ses décisions.Il n’a plus de temps à perdre .Le PQ est toujours l’option numéro un.Le PLQ est un parti qui travail contre nous.Soyons donc plus fière de ce que nous sommes.

Les commentaires sont fermés.