La CLASSE vs le néolibéralisme, Trudeau le sauveur du PLC et les indépendantistes sont racistes? :

 

Par Simon Leduc

Une autre manifestation communiste :

En cette belle journée estivale (le 22 juillet), les porte-paroles de la CLASSE ont invité la population à manifester dans les rues de la métropole contre le néolibéralisme. Vous avez bien lu, ces apprentis communistes pensent réellement que cette idéologie de droite est au pouvoir dans la Belle province. Il faut vraiment être un gauchiste radical pour penser que le gouvernement Charest est conservateur. C’est le même gouvernement qui a grossi la taille de l’État depuis son ascension au pouvoir. Depuis 2003, la dette publique continue d’augmenter et elle a un problème d’obésité morbide. Sous la gouverne de Charest, les dépenses gouvernementales augmentent d’années en années. Il faut se rendre à l’évidence, le gouvernement libéral est de centre-gauche et sa bouille à baise est mijotée avec une sauce purement social-démocrate. La CLASSE est un groupe qui prône le renversement du capitalisme et par la mise en place d’une société communiste. Tout le monde le sait, celui-ci est une idéologie extraordinaire qui est synonyme de liberté et de démocratie. Ceux qui flirtent avec le communisme ne semblent pas connaître son histoire sombre. Le communisme est l’idéologie la plus meurtrière de l’histoire de l’Humanité : l’URSS de Staline, la Chine de Mao, le Cambodge de Pol Pot, Cuba de Castro, etc. C’est ce genre de société dictatoriale dans laquelle Gabriel Nadeau-Dubois veut vivre? Cela en dit long sur le radicalisme de cette dangereuse gauche radicale.

Le PLC veut assurer sa survie avec Trudeau? :

Depuis le 2 mai 2011, il semble bien que le Parti libéral vit sur du temps emprunté. Lors des prochaines élections générales, l’ancien parti naturel de gouvernement va se battre pas pour le pouvoir mais bien pour sa survie. Cette éventualité fait frémir l’establishment du parti et il est à la recherche d’un sauveur et il l’aurait trouvé : Justin Trudeau. On met beaucoup de pression sur lui pour qu’il se porte candidat à la course à la chefferie qui aura lieu en 2013. Le Parti libéral du Canada est une formation politique qui a bien mal vieilli. Il ne comprend pas qu’une majorité de Canadiens a rejeté le Canada de Trudeau. Les Canadiens ont élu trois fois le Parti conservateur de Stephen Harper pour qu’il puisse démanteler le Canada de Trudeau et imposer sa vision du pays. Le fédéralisme centralisateur de Trudeau (intrusion dans les champs de compétence des provinces) a été remplacé par une vision décentralisatrice qui est plus respectueuse des provinces et des individus (l’abolition du formulaire long du recensement en est un bon exemple). Le Canada multiculturel des libéraux a laissé sa place à un Canada qui est plus proche de ses symboles traditionnels comme la royauté, la fierté envers l’armée canadienne et le respect de notre passé britannique. Sur le plan québécois, le Québec n’a jamais pardonné aux libéraux le rapatriement de la Constitution canadienne. Pierre Elliot Trudeau a toujours méprisé les Québécois et je ne crois pas que son fils pourra faire oublier le sombre bilan de son paternel. Avec lui comme chef, le PLC va se rester un tiers parti dans la province francophone. Les Canadiens et les Québécois ne veulent plus rien savoir de la centralisation libérale et le déclin de ce parti le prouve bien. Ce n’est certainement pas avec le jeune Trudeau inexpérimenté que le PLC va pouvoir assurer sa survie. Le Parti libéral du Canada se cherche encore une fois un sauveur. Les libéraux ne comprendront jamais que leur problème n’est pas le chef mais bien leurs idées. En tout cas, l’avenir semble être bien sombre pour ce parti centenaire.

Les souverainistes sont-ils racistes?

Sur le réseau social Twitter, le candidat de la CAQ dans Chomedey a dit que les séparatistes étaient des racistes. François Legault a rapidement réagi en l’expulsant de son parti. Le chef de la CAQ a pris la bonne décision. On peut être en désaccord avec les souverainistes mais les insultes n’ont pas leurs places en politique. Le mouvement souverainiste n’est pas raciste. Il défend une position politique qui est légitime. Ceux qui croient au Canada doivent combattre l’adversaire sur le plan des idées et non pas avec des injures.

Soyez sympa! Partagez!