Ces grands défenseurs incohérents de la liberté

Par Philippe David

C’est étonnant les incohérences que nous pouvons relever lorsque nous comme confrontés à des débats concernant les droits et les libertés .

Prenons par exemple l’attentat contre Charlie Hebdo et le débat sur la charte qui faisait rage il y a environ un an. Il y a quelques jours, Mathieu Bock-Côté se faisait un devoir de nous faire la leçon dans son texte Liberté d’expression 101 dans lequel il défend la liberté de Charlie Hebdo d’imprimer tout se qu’il veut. Ce n’est pas que je sois en désaccord avec son texte, loin de là, mais je me demande si sa redécouverte soudaine des vertus des droits et libertés veut dire qu’il a changé d’avis sur la charte qu’il défendait si ardemment l’an dernier? Lui qui fustigeait tous ceux qui argumentaient pour les droits des croyants d’exprimer leur foi par des symboles religieux. ( Il m’a d’ailleurs rayé de sa liste d’amis Facebook pour cette raison et il n’a pas été le seul, d’ailleurs )

Inversement, je vois maintenant bien des gens qui ont combattu contre la charte à mes côtés, mais qui maintenant disent que Charlie Hebdo ne devrait pas imprimer des caricatures incendiaires. Que la retenue, la politesse et la courtoisie envers les croyants devraient être «obligatoires» (par une loi?).  Autrement dit, la liberté d’expression est correcte quand elle n’est pas trop controversée, mais si par hasard l’opinion nous rebiffe, alors là…

Les amis, je suis désolé d’avoir à vous le dire, mais si vous croyez avoir le droit de  libre-expression pour afficher votre foi, Charlie Hebdo a parfaitement le droit de faire des caricatures provocantes. Ce sont deux côtés de la même pièce. Nous ne pouvons refuser à l’un ce que nous permettons à l’autre et ce n’est pas parce qu’il s’agit de religion que vous êtes exempts. J’ai personnellement vu autant d’énormités dites ou écrites par des prédicateurs religieux de toutes les croyances que celles contenues dans Charlie Hebdo.

Dans mon cas, je me range derrière George Orwell qui a écrit «Si la liberté d’expression existe pour une raison, c’est pour pouvoir dire aux gens ce qu’ils ne veulent pas entendre.» La liberté d’expression n’existe pas pour échanger des banalités ou parler de météo. Elle existe pour pouvoir débattre de sujets controversés. Si vous voulez qu’on respecte votre point de vue, ayez la politesse de respecter celui des autres.

De plus, les droits individuels sont le seul rempart entre vous et un état totalitaire. Vous l’ignorez probablement, mais il est déjà mal en point. Si vous voulez que votre descendance grandisse un jour dans un pays similaire à la Corée du Nord, je vous en prie, continuez de réclamer à grands cris que l’état vous «protège» en les effritant davantage.

Soyez sympa! Partagez!

Une réflexion au sujet de « Ces grands défenseurs incohérents de la liberté »

  1. Ils étaient ou en 2005 tous ces je suis charlie? … lol Oui, déléguons donc notre protection à l’état… ça leurs a tellement bien servi à Paris…

Les commentaires sont fermés.